Communiqué de presse

Elargissement de la délégation d’actes infirmiers :

la goutte qui fait déborder le vase

La loi élargissant la délégation d’actes infirmiers votée hier en urgence amplifie avec raison la colère de nos affiliés infirmiers. Les retours du terrain ont tous un point commun : trop c’est trop.
Le risque de démobilisation est bien réel dans le chef de ces travailleurs qui se sentent méprisés.

Nous dénonçons :

  •  La manière dont cette loi solde et déconsidère la complexité de la fonction infirmière.
  •  L’insécurité des travailleurs et des patients de tous les secteurs de la santé dans laquelle elle les plonge !

L’insécurité au travail liée à :

  •  un charge de travail excessive au quotidien;
  •  des modifications incessantes d’horaires ;
  •  un manque de garantie d’avoir le matériel adapté à disposition et pour chacun ;
  •  un manque de garantie de prise en charge adéquate des stagiaires et des étudiants ;
  •  une pratique irrespectueuse qui consiste à sous-staffer les équipes dans certaines (mais nombreuses) maisons de repos sous prétexte de diminution du taux d’occupation ;
  •  l’aggravation de la charge psycho-sociale et ses conséquences à moyen et long terme insuffisamment prises en charge ;
  •  l’insécurité quant à la garantie de l’acte qui serait posé au patient ;
  •  l’insécurité quant à la responsabilité pénale de l’infirmier-ère qui délègue et du travailleur qui pose l’acte délégué ;
  •  le risque d’utilisation abusive de cette loi par un employeur irresponsable.

Nous exigeons la suspension de la mise en œuvre de cet Arrêté Royal. Nous exigeons une véritable concertation sociale qui permette la mise en place immédiate de véritables solutions pour aider les travailleurs du secteur. La sécurité et la qualité doivent rester notre priorité même en cas de crise sanitaire car chaque vie est irremplaçable.
La tension est vive. Le risque d’action spontanée est bien réel. Nous couvrirons les actions spontanées des travailleurs désabusés.
Notre priorité est de tout faire pour soutenir les travailleurs et éviter l’effondrement du système de santé

Contacts

Nathalie Lionnet (FR), Secrétaire fédérale SETCa
+32 478 38 70 22
NLionnet@setca-fgtb.be

Céline Boogaerts (FR), Presse et communication
+32 477 95 00 19
CBoogaerts@setca-fgtb.be