Aux travailleurs Mestdagh :

Paroles, paroles, paroles…
9 heures de réunion pour rien.

Ce mercredi avait lieu une troisième réunion de négociation dans le cadre de la restructuration Mestdagh.

QUE RETENIR DE CETTE RÉUNION ?
L’étrange sensation que la direction se moque de nous. Si nous avions le coeur à rire, nous pourrions chanter la chanson de Dalida « paroles, paroles, paroles… » Des sujets sérieux étaient pourtant à l’ordre du jour :
– le RCC ;
– les départs volontaires ;
– les crédits-temps fin de carrière ;
– la mobilité dans l’entreprise ;
– la transformation des boucheries en UVCI et les conséquences pour les bouchers.

La direction est venue avec des propositions extrêmement minimalistes et très laconiques. Nous avons posé toute une série de questions pour lesquelles nous sommes toujours en attente de réponses constructives et précises de la part de la direction. Nous hésitons à savoir si la direction se moque de nous ou si elle est totalement incompétente. À ce stade de la négociation, qu’il s’agisse d’incompétence ou de « foutage de gueule », cette attitude est effrayante. Constater, alors que nous sommes fin septembre, et que le plan de restructuration doit absolument être finalisé d’ici fin décembre et ce pour pouvoir obtenir un RCC à 56 ans, que la direction lambine et/ou se moque de nous n’est pas de nature à nous rassurer.

Nous aurons une nouvelle réunion le 4 octobre. Nous espérons que la direction aura compris le message clair d’aujourd’hui. À savoir: nous ne négocierons pas à n’importe quel prix. Si des personnes doivent quitter l’entreprise, elles doivent le faire dans des conditions correctes, nous ne demandons pas l’aumône. Pour les travailleurs qui resteront au-delà de la restructuration, nous devons avoir une organisation du travail portable pour chaque travailleur et un plan de redéploiement commercial ambitieux. Jusqu’à présent, aucune ligne n’a encore été écrite sur ces sujets.

Ce 2 octobre, des manifestations contre la politique du gouvernement en matière de pensions sont organisées dans toutes les régions. Utilisez cette journée pour faire comprendre à votre employeur que vos revendications sont aussi légitimes.

Plus que jamais, restez mobilisés à l’écoute de vos délégués

Votre tract à TÉLÉCHARGER